Wikipedia et les fourmis

La stigmergie, vous connaissez? Moi non plus, avant de lire ce billet de Michel Leblanc.

Selon Wikipedia, la stigmergie est une méthode de communication indirecte dans un environnement émergent auto-organisé, où les individus communiquent entre eux en modifiant leur environnement.

En clair, c’est grâce à la stigmergie que les fourmis, termites et autres insectes du même genre, arrivent à construire leurs “civilisations”. Par exemple, c’est le mécanisme par lequel une fourmi “connaît” le meilleur chemin à prendre parce que c’est celui que la majorité de ses congénères ont emprunté avant lui.

Selon la thèse citée dans le billet de Michel Leblanc (que j’ai seulement parcourue en diagonale), Wikipedia, les logiciels libres, et en fait tous les rejetons du Web 2.0 seraient la résultante d’une collaboration stigmergique entre leurs participants.

Bon, et alors, me direz-vous? Alors rien. À part de savoir que, finalement, Larry Sanger et Jimmy Wales (les fondateurs de Wikipedia) n’ont rien inventé de nouveau.

Je trouve ce concept de stigmergie extrêmement stimulant pour l’esprit. Je me creuse toujours la tête pour en saisir toutes les implications. Internet rendrait donc finalement l’humain semblable à la fourmi? Dit comme ça, cela à l’air un peu péjoratif, mais je crois que c’est quand même une bonne nouvelle.

Mieux comprendre le phénomène nous amènera inévitablement à mieux l’utiliser. Et peut être, surtout, à mieux en saisir tout le potentiel.

Chose certaine, c’est du bonbon pour l’esprit.

Pierre M

Tags: ,

One Response to “Wikipedia et les fourmis”

  1. L’égoïsme et les déboires de eBay « Le monde change…et pourquoi pas? Says:

    […] d’un minimum d’encadrement intelligent “top-down”.  En d’autres mots, l’intelligence sygmergique de la fourmilière doit être encadrée par une gouvernance plus traditionnelle, avec une hiérarchie […]

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.