Le "cloud computing", une opportunité pour l'environnement?

Un billet qui m’a bien fait rire : The looming battle between Old Economy (Microsoft) and New Economy (Google).

Bon, c’est vrai que je ne suis pas un assidu des nouvelles économiques, mais c’est la première fois que je tombais sur quelqu’un qui cite Microsoft comme faisant partie de la “vieille” économie.

Cela dit, ce que je trouve important de retenir de ce texte, c’est la montée en force du “cloud computing“. Ce nouveau “buzz word” décrit un paradigme informatique où le stockage des données et l’exécution des applications s’effectuent non plus localement sur l’ordinateur de l’utilisateur, mais ailleurs sur le web, via un “nuage” de serveurs et d’ordinateurs. Présentement, Google en est le champion, et il investit massivement dans de super centres de données. IBM a fait une annonce à ce sujet également, et les deux collaborent en plus.

Et le “cloud computing”, en plus de menacer l’hégémonie de Microsoft, c’est possiblement, selon moi, une bonne nouvelle pour la planète. Je m’explique.

Un des impacts importants que cette technologie aurait sur nous, simple utilisateur, c’est que nous n’aurions plus besoin nécessairement d’un ordinateur, tel qu’on le connaît actuellement, pour utiliser les applications courantes. Un simple bidule avec des fonctions de communication réseau (haute vitesse de préférence, naturellement), d’affichage et de saisie pourrait, théoriquement, très bien faire l’affaire.

Non seulement n’aurions-nous plus à investir des sommes ridicules pour de super ordinateurs aux capacités rarement pleinement exploitées (levez la main ceux qui utilisent plus de 10 fonctions dans Word?), mais en plus, nous serions beaucoup moins les otages de la surenchère technologique qui fait loi depuis les débuts du IBM PC.

Vous savez, cette surenchère qui nous oblige à changer d’ordinateur tous les deux ans pour pouvoir survivre (OK, j’exagère, tous les trois ans!)?

Car dans ce type d’architecture, ce sont les ordinateurs et serveurs du “nuage” qui doivent suivent le rythme technologique. Le bidule utilisateur, lui (un “googleputer”? 🙂 ), doit simplement être capable de communiquer, d’afficher et de saisir, c’est tout. L’industrie doit bien être capable de s’entendre sur un standard qui sera tout à fait adapté pour faire ça durant quelques années, non?

Bon encore une fois, on me dira que je rêve en couleur, et que les grosses multinationales méchantes vont bien trouver un moyen de nous forcer à remplacer notre “googleputer” aux 2 ans. Peut-être. Mais en tout cas, c’est certainement une “opportunité d’affaire” pour nous consommateurs.

Mais c’est surtout une opportunité pour les écologistes et pour la santé de notre planète.

Je ne comprends d’ailleurs pas que les environnementaliste n’aient pas enfourché davantage ce cheval de bataille. C’est bien beau militer pour la récupération, mais ne devrait-on pas surtout combattre le problème à la source? Et cesser de fabriquer du matériel plein de produits toxiques irrécupérables devant être systématiquement changé et jeté aux ordures après quelques années seulement?

Il y a là peut-être un espoir.

Pierre M

17 Responses to “Le "cloud computing", une opportunité pour l'environnement?”

  1. The Story of Stuff « Le monde change…et pouquoi pas? Says:

    […] Le monde change…et pouquoi pas? Réflexions et délires sur le web, la technologie, et les médias « Le "cloud computing”, une opportunité pour l’environnement? […]

  2. Modotcom Says:

    Hey, c’est génial ton truc! Bravo pour le style et eureka pour l’information. Quel esprit sain tu as, cher ami. Bienvenue sur la blogosphère, nouvelle plume, je te relirai souvent et pour ce faire facilement, te place dans mes coups de coeur dans la colonne de droite.

  3. & Says:

    Sans compter que le coltan garde toujours une petite odeur de charnier.

  4. J’en veux un! « Le monde change…et pouquoi pas? Says:

    […] …et que le coltan ait un peu moins une odeur de charnier (merci à & pour son énigmatique mais néanmoins intéressant commentaire). […]

  5. Microsoft dévoile SSDS, sa base de données SQL en ligne « Cédric Blog Says:

    […] En lisant l’article sur le zdnet, j’ai atteri sur un blog assez interressant qui parlait du “Cloud Computing” en autre. Il y a pas mal d’autres sujets. Les billets sont bien rédigés et interessants. Lien […]

  6. Philou Says:

    Connaissez vous les logiciels “open sources” ? ce sont des logiciels gratuits dont le programme informatique est librement accessible, et auquel tout le monde peut contribuer. C’est le concept même qui a donné naissance à Wikipédia.

    Si vous n’utilisez que 10 fonctions de Word, ne l’achetez pas, téléchargez plutôt légalement OpenOffice sur internet, qui est gratuit.

    Internet changera le monde d’une manière beaucoup plus profonde que ce qu’on imagine actuellement !

  7. Big Brother Google « Le monde change…et pourquoi pas? Says:

    […] est l’un des chefs de file du Cloud Computing, cette tendance lourde, et à mon avis très prometteuse, qui émerge inéluctablement dans le monde de l’informatique et du web. Et avec […]

  8. Pierre M Says:

    @Philou
    Oui je connais bien les logiciels open source, incluant OpenOffice. C’est un dossier que je suis de près.

    Je suis d’accord avec vous au sujet d’internet: on ne fait que commencer à voir l’impact que le web va avoir sur notre société. Le meilleur reste encore à venir.

    Merci pour le commentaire.

  9. Laurent Says:

    En fait nous (www.dotriver.eu) on fait du “Cloud Computing” depuis 4 ans sans le savoir. Nous on appelle ça du “poste de travail virtualisé”. Nous sommes en phase acec tous les arguments exposés dans les différents commentaires. Nous n’utilisons que des logiciels open source et nous sommes soutenus par l’Ademe (www.ademe.fr) pour la prévention des déchets informatiques (réutilisation des “anciens PC”). Si vous voulez vous pouvez tester …
    Maintenant grâce à ce billet, nous savons que nous sommes dans les “nuages” !

  10. hmeunier Says:

    Et le could computing c’est super car ça va permettre de centraliser toutes vos données chez Google et IBM qui sont très gentils et qui vont en faire une bonne utilisation …

  11. Le nuage bientôt plaqué Chrome? « Le monde change…et pourquoi pas? Says:

    […] Une grosse nouvelle dans le monde du web m’attendait au retour de vacances, le lancement de Google Chrome. On en a parlé et on en parle toujours beaucoup et partout, et je ne reviendrai donc pas sur les détails de la bête, sauf pour en souligner la signification dans l’univers émergeant du Cloud Computing. […]

  12. Le Cloud Computing, une menace pour Internet? « Le monde change…et pourquoi pas? Says:

    […] En permettant de substituer au traditionnel couple ordinateur personnel – logiciel, un simple terminal web couplé à des applications “dans le nuage”, le Cloud Computing enlève à […]

  13. Pierre Says:

    haute vitesse de preference, naturellement … point de détail très impoertant 😉 merci pour ce billet ! cobntinue !

  14. La tablette TechCrunch: l’expérience Open Source « Le monde change…et pourquoi pas? Says:

    […] La tablette TechCrunch: l’expérience Open Source Publié 31 octobre 2008 Pour réfléchir Il y a trois mois de cela, le célèbre blogueur Michael Arrington du populaire site TechCrunch lançait le projet de concevoir une tablette internet “dead simple” pour moins de 200 $. Pour ce faire, il demandait la collaboration des internautes afin de réaliser un ordinateur compact et simple (un seul bouton pour la mise en marche), sans fil et avec écran tactile, conçu spécifiquement pour surfer sur Internet. Et tout ça, selon le modèle Open Source, tant pour le matériel que pour le logiciel. Bref, le genre d’appareil parfait pour le Nuage. […]

  15. abir Says:

    le sujet du claud computing est un sujet vague
    comment se fait se phénomène comment sa se passe dans le nuage mais comment svp si vous avait des repenses ou des exemple ou des explications n’esite de me contacte et merci

  16. Le monde change…et pourquoi pas?» Blog Archive » La tablette TechCrunch: l’expérience Open Source Says:

    […] Il y a trois mois de cela, le célèbre blogueur Michael Arrington du populaire site TechCrunch lançait le projet de concevoir une tablette internet “dead simple” pour moins de 200 $. Pour ce faire, il demandait la collaboration des internautes afin de réaliser un ordinateur compact et simple (un seul bouton pour la mise en marche), sans fil et avec écran tactile, conçu spécifiquement pour surfer sur Internet. Et tout ça, selon le modèle Open Source, tant pour le matériel que pour le logiciel. Bref, le genre d’appareil parfait pour le Nuage. […]

  17. Le monde change…et pourquoi pas?» Blog Archive » Le Cloud Computing, une menace pour Internet? Says:

    […] En permettant de substituer au traditionnel couple ordinateur personnel – logiciel, un simple terminal web couplé à des applications “dans le nuage”, le Cloud Computing enlève à […]

Leave a Reply